jeudi 27 août 2009

L’euro franchit la barre fatidique de 400 UM


L’euro a franchi depuis quelques jours la barre fatidique de 400 UM sur le marché parallèle mauritanien. « L’euro s’échange maintenant entre 401 et 402 UM, comme avant le 3 août 2005, la demande est forte, mais il n y a pas de devises» déclare M. Hademine, un cambiste mauritanien du «Marché de la Capitale» à Nouakchott.



En aout 2008, l’euro se négociait au marché paralléle entre 375 et 380 UM.
«La hausse de l’euro est liée à la rareté des réserves publiques et privées,

au faible rendement des secteurs du tourisme, de la pêche et à l’arrêt des conventions de financement suite à la crise politique que nous vivions avant l’élection présidentielle», explique de son coté, un expert bancaire qui a préfère garder l’anonymat. Et d’ajouter : «L’euro a atteint le seuil maximal. Espérons que les experts du Fonds Monétaire International (FMI) qui seront à Nouakchott dans quelques jours étudieront avec les autorités les mesures de nature à faire baisser cette terrible flambée, qui aurait pu être pire.»

A noter que la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) affiche au 27 août sur son site Internet que le cours officiel de l’euro est fixé à 368, 50 UM à l’achat, et 372, 19 UM à la vente.
Il y a donc -à ce qui se voit- un grande différence entre le taux officiel et le taux du marché parallèle, le premier étant un taux administratif lequel contrairement au second ne répond pas aux lois du marché.
La BCM a également émis le 25 août pour une valeur de 9 Milliards d’ouguiyas de nouveaux bons du trésor par voie d’adjucation avec des échéances allant entre fin septembre 2009 et la mi-août 2010. «La BCM entend ainsi financer de manière orthodoxe, le déficit budgétaire en faisant recours au secteur privé en lieu et place de la planche à billet», commente un expert.


© Tahalil


2 commentaires:

  1. L'ouguya est devenu de la paille. Je me demande si les boutiques témoins pourront concurrencer ces commerçants verreux avec les hausses des prix. Les mauritaniens ne tiendront pas longtemps avec cette crise .

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas Aziz qui va nous sortir de cette crise économique. Il est trop impliqué dans les affaires très louches de ce pays. Ca m'étonnerait qu'il apporte un changement dans le quotidien des mauritaniens qui est très critique.

    RépondreSupprimer

Vos commentaires et réactions sont bienvenus. Nous vous prions cependant d'éviter insultes et propos contraires à la morale et à la loi. Le Blog se réserve le droit de retirer tout texte enfreignant à ces règles.